Pour le bassin de Lacq, Arnaud MONTEBOURG

Pour le bassin de Lacq, Arnaud MONTEBOURG

Partager l'article

Le résultat de la primaire de la droite a montré que tout était possible. Elle a montré que les favoris des sondages ne sont pas toujours les favoris des citoyens. Cela fait écho à l’élection de Trump, au Brexit..

Les électeurs de droite ont placé largement en tête leur candidat le plus radical, dont le programme s’attaque à notre modèle social.

Dans le même temps les Français ne veulent plus de ces politiques, ils veulent une alternative, ils n’en peuvent plus ! De l’austérité, des vieilles recettes qui ne marchent pas, ils n’en veulent plus !

La gauche doit se mettre en ordre de marche et s’unir pour avoir une chance d’être au second tour de l’élection présidentielle.

Elle doit le faire sur ses fondamentaux en renonçant au tournant néolibéral qui a conduit à l’échec de tous les gouvernements de gauche en Europe, comme récemment aux Etats-Unis. Le libéralisme c’est considérer que l’Etat est le problème. Or, dans toutes les récentes élections, les électeurs, les « oubliés », considèrent au contraire que l’Etat peut être une solution.

Les discours nationalistes nauséabonds ont aujourd’hui de l’écho parce que les extrêmes ou les populistes comblent, à leur manière, le vide laissé par la gauche.

Arnaud MONTEBOURG porte depuis des années cette idée que la gauche doit retrouver ses valeurs, qu’elle doit retrouver ses couleurs, qu’elle doit porter la régulation nécessaire d’un monde qui nous échappe. C’était le sens de sa candidature autour de la « démondialisation » lors de la primaire de 2011.

Et je me souviens, avec d’autres, avoir mené ce combat à ses côtés.

Son patriotisme économique autour du Made In France, la VIième République qu’il appelle de ses vœux depuis si lontemps, sa volonté « d’aller casser de la vaisselle à Bruxelles », sa volonté de relancer une économie qui s’enfonce aujourd’hui à cause de l’austérité, de redonner du pouvoir d’achat aux salariés, aux retraités, à nos jeunes, porte cet espoir d’une société plus juste, de lendemains meilleurs que souhaitent tous les parents à leurs enfants…

La peur du déclassement alimente la montée des extrêmes. Elle nourrit l’obscurantisme, le repli sur soi, le rejet de l’autre.

Cette crise démocratique que nous traversons : L’élection de Trump aux Etats-Unis, le Brexit en Grande Bretagne, le score élevé de Norbert Hofer en Autriche, une année sans gouvernement en Espagne, la montée du Front National…

Cette crise démocratique est bien plus qu’une alerte. Si nous ne la prenons pas en compte elle pourrait faire vaciller le Pays.

Les Françaises et les Français en ont plus que ras le bol ! Et ils ont raison !

Les propositions d’Arnaud MONTEBOURG, celles du projet France, trouvent un écho sur les marchés, dans les lycées, dans les usines, dans les associations !

Le peuple de gauche voit dans sa candidature un espoir.

Ici, sur notre bassin de Lacq, nous savons combien le patriotisme économique aurait pu sauver la Célanèse si l’Etat avait été fort.

Arnaud MONTEBOURG connait bien le Bassin de Lacq, la SOBEGI où il a pu rencontrer ses dirigeants il y a quelques années, TORAY où il est venu poser la première pierre en qualité de Ministre du Redressement Productif.

Plus récemment il est venu à la rencontre des lycéens à Orthez, puis des élu-e-s de Mourenx au MI(X) pour aborder le thème de la politique de la ville et de la citoyenneté.

Ses actes sont en accord avec ses discours. Il est aujourd’hui en capacité de rassembler le peuple de gauche et de permettre au 2ème tour de l’élection présidentielle un autre choix que celui de la casse de notre modèle social.

Voilà pourquoi j’ai décidé de soutenir sa candidature. Voilà pourquoi je vous engage à nous rejoindre massivement pour faire gagner le camp du progrès.

Laisser un commentaire