Mourenx diversifie son parc immobilier

Mourenx diversifie son parc immobilier

Les efforts consentis par la municipalité, depuis près de 9 ans, nous permettent d’investir pour tou·te·s, malgré un contexte financier toujours plus complexe pour les collectivités et les citoyen·ne·s.

De nombreux projets structurants sont déjà une réalité : équipements sportifs et culturels modernisés, écoles rénovées, espaces publics requalifiés… et habitat diversifié.

Lundi, avec Françoise Ramanantsoa notre adjointe en charge des Travaux, de l’Urbanisme et du Renouvellement urbain, nous avons reçu le directeur général de Domofrance, Francis Stéphan, et le président du développement territorial de Domofrance pour les Pyrénées-Atlantiques, Patrick Lacarrere.

Le projet de résidence intergénérationnelle porté par Domofrance avance à grands pas ! La démolition du bâtiment de l’ancienne annexe de l’école Victor-Hugo est désormais achevée et le chantier de construction a démarré, pour une livraison en 2023. La résidence comportera 25 logements d’une grande qualité architecturale : 18 adaptés aux séniors autonomes et 7 maisons pour les familles ainsi qu’une salle d’activités. 

En plus de ce projet majeur, Domofrance va acquérir l’autre partie de l’école Victor-Hugo pour y réaliser des logements sociaux et des logements en accession à la propriété.

La création de logements à Mourenx participe au renouvellement urbain que nous avons initié : un habitat adapté dans un cadre de vie harmonieux.

Le projet Domofrance à Victor-Hugo est à mettre en lien avec plusieurs autres destinés à diversifier notre parc immobilier. D’ici 2025, ce sont plus d’une centaine de logements neufs qui doivent sortir de terre : la prochaine résidence à la place de la tour des célibataires, les futurs logements séniors place du Pic-du-Midi-d’Ossau (à la place du bâtiment E2 détruit en juillet 2018), le lotissement au Quartier Est… pour ne citer qu’eux.

A Mourenx et à la Communauté de Communes (avec le Plan Local de l’Habitat, l’OPAH-RU pour Orthez, l’accompagnement à la rénovation et à l’adaptation des logements, etc.) le logement fait partie de nos priorités.

Nous dessinons la ville de demain. Ces projets de solidarité, de coopération et de proximité illustrent le nouveau départ de notre ville.

Mourenx fait son « Max » face à la crise énergétique

Mourenx fait son « Max » face à la crise énergétique

L’énergie se fait rare et son coût ne cesse d’augmenter. Si nous avons pu voir les forces du territoire de Lacq-Orthez qui est pleinement tourné vers les énergies décarbonées avec, entre autres, des industries vertes, nous ne devons pas oublier l’utilité de plus petits gestes mais qui ont aussi de grands effets.

Rien qu’à Mourenx, si rien n’est fait, la hausse des prix de l’énergie pourrait être de 500 000 € (alors que notre budget principal est de 9 millions).

Pour contrer au maximum cette hausse, nous prenons des mesures.

Si l’éclairage des voies publiques est une compétence intercommunale, seuls les maires décident d’allumer, de réduire ou d’éteindre. La CCLO travaille depuis longtemps sur les économies possibles notamment par l’installation de leds (près de 900 pour nos 2300 points lumineux). Depuis quelques années nous y portons une plus grande attention et sensibilisons les élu·e·s à ce sujet. Ces actions de bons sens sont suivies par beaucoup de maires de la CCLO, parfois avec un engagement très fort.

A Mourenx, depuis le 21 octobre nous avons décidé de réduire l’intensité sur les axes majeurs (de 25 à 50 %) et d’éteindre, de 22 h 30 à 6 h, dans les zones moins fréquentées. En éteignant ainsi la nuit nous réalisons 40 % d’économies et contribuons à la sobriété énergétique nécessaire afin d’éviter des coupures préjudiciables à tou·te·s.

Au-delà de l’éclairage, le chauffage est scruté de près. Il sera abaissé à 19°C dans les bâtiments communaux (Hôtel de Ville, CCAS, foyers associatifs, etc.) et à 20°C dans les écoles.
Ces diminutions ne réduisent pas le bien-être des occupants et permettent des économies conséquentes. Chaque degré de moins c’est 7 % d’économie sur la consommation.

Depuis quelques années nous gérons également mieux notre parc routier. Après avoir converti trois véhicules essence au bioéthanol, nous avons acquis, en août dernier, un troisième véhicule électrique (dédié aux déplacements intra-muros).

La ville de Mourenx fait son « Max » face à la crise énergétique, dans la suite de ses engagements majeurs dans la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité.

Pour vous accompagner, nous avons créé Max, petit personnage sympathique qui déclinera nos actions et vous rappellera les bons gestes et astuces pour que vous aussi vous « fassiez votre Max ! ».

Pour en savoir + : www.mourenx.fr

Posté dans Actualités
Pour un cimetière plus accessible, beau et naturel

Pour un cimetière plus accessible, beau et naturel

Après les aménagements effectués au cimetière de Mourenx-Bourg (Jardin du souvenir…), nous en réalisons au cimetière du Point du Jour.

La prise en compte de la préservation de la planète (qui reste une priorité pour nous) et l’interdiction de l’utilisation des produits phytosanitaires obligent les communes à porter une réflexion sur la gestion de leurs cimetières.

Auparavant, le cimetière communal du Point du Jour devait être désherbé très régulièrement et avec des produits peu respectueux de notre environnement.

Pour y remédier, nous aurions pu tout bitumer : moyen le plus simple et ne demandant aucun entretien. Mais nous avons préféré tester, en 2021, l’enherbement et la pose de pas japonais sur quelques allées.

L’enherbement est réalisé avec du gazon résistant aux passages réguliers et aux conditions difficiles. Les bénéfices sont nombreux : l’entretien est facilité et réduit à de la tonte régulière, cela évite d’artificialiser les sols avec un goudronnage et renforce l’identité paysagère du site.
Quant aux pas japonais, ils permettent aux personnes à la mobilité complexe (personnes âgées voire en situation de handicap) de se déplacer aisément en toute saison.

Du fait de ce test très concluant, nous avons débuté une nouvelle phase de travaux pour les allées secondaires, ce mois-ci.

Ce chantier, de 2022 à 2024, est réalisé par une entreprise paysagiste et aura un coût total de 100 000 €.

Par ailleurs, ces dernières semaines, les services de la CCLO ont réalisé une mise en sécurité de certains arbres du cimetière et une réfection de son parking.

Les cimetières sont des lieux qui doivent bénéficier d’une attention particulière. Par cette action au Point du Jour nous le rendons accessible au plus grand nombre, nous lui offrons la qualité qui doit être la sienne et nous respectons notre planète.

Enfin, en cette période de la Toussaint, la Ville renouvelle son dispositif d’accompagnement le lundi 31 octobre et le mardi 1er novembre : un agent communal et des jeunes (bénéficiaires de la bourse au permis de conduire) seront disponibles pour aider à porter les pots de fleurs sur les caveaux. Des brouettes seront également mises à disposition.

Indépendance énergétique : la CCLO a de la ressource

Indépendance énergétique : la CCLO a de la ressource

L’énergie est un sujet majeur tant dans sa raréfaction que dans son coût exponentiel.
Au-delà de la sobriété que nous devons tou·te·s adopter, il faut aussi s’engager pour une énergie plus verte pour préserver notre planète.

A Lacq-Orthez nous menons une politique volontariste dans le domaine des énergies renouvelables.
Deux chiffres illustrent notre engagement et notre évolution.
En 2012, l’industrie du Bassin de Lacq produisait l’équivalent de 45 % des consommations énergétiques du territoire à partir de ressources renouvelables.
Aujourd’hui ce chiffre est passé à 74 % ! Et les projets innovants à venir ne feront qu’accroitre cela.

Ces avancées ont été possibles notamment grâce à la reconversion de la plate-forme de Mourenx – Noguères – Pardies – Bésingrand. Ces friches laissées à l’abandon depuis des décennies, et devenues des maquis à sangliers, ont été acquises par la CCLO, nettoyées et proposées à la vente. Les terrains inconstructibles étant réservés à la production d’énergie solaire et le reste à des projets liés aux énergies renouvelables et à la base logistique de Lidl créatrice de 300 emplois.

La centrale photovoltaïque de TotalEnergies a pu s’y installer sur 70 ha et produit 54 MW d’électricité, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 61 500 habitants.

Egalement le méthaniseur Biobéarn y produit du gaz vert qui, à terme, équivaudra à la consommation annuelle de 18 300 habitants.

Au-delà du Bassin de Lacq, nous disposons aussi des sites majeurs tels que la centrale hydroélectrique de Baigts de Béarn qui produit 20 MW.

Nous pourrions citer encore d’autres productions d’énergies vertes (tel le biocarburant de chez Vertex) et d’autres projets de prospects d’envergure sur l’hydrogène et l’azote par exemple.

Ces actions font de notre territoire un pôle de référence des énergies décarbonées.
Seul un tel volontarisme, des élu·e·s locaux, du législateur et de l’Etat permettra d’éviter une crise énergétique durable : néfaste pour les ménages, néfaste pour les entreprises et dangereuse pour notre planète.

La CCLO territoire économique attractif et dynamique

La CCLO territoire économique attractif et dynamique

La semaine dernière j’ai participé à la 32ème convention des intercommunalités de France, à Bordeaux.

Il m’a été demandé d’intervenir sur l’attractivité territoriale en matière économique. Ceci illustre bien que notre communauté de communes est reconnue pour son dynamisme économique, face à de puissantes agglomérations et métropoles.

L’arrêt de l’extraction commerciale de gaz sur le Bassin de Lacq en 2013 aurait pu engendrer la fin de notre vitalité. Pourtant nous avons su nous renouveler, nous réinventer autour de la chimie verte, des matériaux avancés et avec une stratégie ambitieuse sur la transition énergétique. La reconquête des friches et nos acquisitions foncières, nous permettent d’accroitre notre développement.

Toutes ces actions portent leurs fruits en matière de création d’emplois et d’investissements.

Dans les cinq prochaines années, rien que sur le Bassin de Lacq, il est prévu la création de 500 emplois et des investissements d’au moins 500 millions d’euros (chiffres GIP Chemparc). Ce chiffre est considérable et symbolise notre réussite commune.

Dernièrement de nombreux projets se sont concrétisés, tant avec des PME audacieuses et novatrices qu’avec de grands groupes internationaux.

La dernière extension de Chemstart’up a créé une vingtaine d’emplois supplémentaires sur le centre d’innovation et de transfert technologique de notre GIP.

En offrant des conditions favorables et des facilités à l’implantation, nous sommes à l’écoute des industriels.

Ainsi quatre nouveaux projets majeurs sont en discussion avec plusieurs prospects d’envergures.

Désormais, la CCLO aborde l’avenir avec optimisme.

Foire d’Artix, la CCLO aux côtés des commerçants

Foire d’Artix, la CCLO aux côtés des commerçants

Ce week-end, les 8 et 9 octobre, se tiendra la 26ème Foire d’Artix. Avec celle de Mourenx au printemps, ces temps forts prouvent que le soutien, l’accompagnement et le développement de l’offre commerciale sont des axes majeurs de notre politique communautaire.

La crise de la COVID et les différentes périodes de fermeture des commerces et de restrictions ont grandement impacté le tissu commercial et a aussi fait évoluer nos pratiques de consommation.

C’est en partant de ce constat que la CCLO a décidé d’accompagner les commerces dans l’adaptation de leurs offres, notamment par la digitalisation. Le but n’est pas de rendre l’achat uniquement disponible via l’Internet mais que l’accès par le numérique soit une solution d’achats complémentaire.

Longtemps les pouvoirs publics ont laissé les centres-villes se vider, préférant trop souvent le développement de zones commerciales excentrées. Aujourd’hui tant à la CCLO qu’à Mourenx nous essayons de rattraper ces erreurs et travaillons à maintenir et développer un commerce de proximité.

Avec la communauté de communes, c’est par un accompagnement des commerces qui souhaitent s’implanter, se maintenir ou se développer.

A Mourenx c’est par une politique volontariste, tant commerciale qu’urbanistique.
Après la place de Navarre ce sera demain la place de Béarn qui bénéficiera de nouveaux aménagements et la création d’un îlot de fraicheur. L’installation du pôle de santé en centre-ville a aussi pour but de créer du flux autour de nos commerces.

Samedi et dimanche, tout le centre d’Artix va s’animer pour cet événement commercial, à l’entrée et aux animations gratuites, regroupant 120 exposants. Les commerçants artisiens y auront bien sûr une place primordiale, tout comme la Calendreta d’Artix et l’OCA du Bassin de Lacq.
L’inauguration officielle se déroulera samedi à 11 h. Cette journée sera aussi l’occasion de re-découvrir des jeux forains d’antan. Deux concerts samedi et dimanche à 14 h 30 rythmeront un peu plus ces journées, tout comme le grand repas du samedi soir.

C’est cette somme d’actions communales, comme à Mourenx et Artix, et communautaires via la CCLO qui soutient nos commerces et fait vivre notre territoire.

Posté dans Actualités
Entre gave et côteaux, randonnez avec la CCLO

Entre gave et côteaux, randonnez avec la CCLO

Ce dimanche 2 octobre se déroulera la 15ème randonnée de la CCLO « entre gave et côteaux ».

Cette année c’est la commune de Monein qui accueille le traditionnel événement.

Dès 7 h 30, les marcheurs pourront choisir entre trois circuits animés de 6, 12 ou 20 km au départ de la salle Maurice Bahurlet (avenue du Pont Lat). L’inscription se fait le jour-j, sur place, et la participation est de 3 € (gratuite pour les moins de 16 ans). Café d’accueil, sac à dos de bienvenue, ravitaillements sur les circuits les plus longs et jeu-concours vous y attendent.

Puis en fin de parcours, un vin d’honneur sera offert par la municipalité moneinchonne.

Comme chaque année, cette manifestation ne pourrait pas se dérouler sans les associations de marcheurs et de randonneurs de Mourenx, Maslacq, Orthez et bien sûr Monein qui nous accompagnent avec 90 bénévoles.

Je tiens également à remercier la municipalité de Monein qui fait preuve de son engagement pour le patrimoine, le tourisme et le développement économique de sa commune.

Notre territoire est riche de toute son histoire, ces randonnées en sont la preuve.

La CCLO dispose de 60 itinéraires balisés : 46 itinéraires pédestres, 14 itinéraires de VTT ainsi que 6 sentiers d’interprétation et 3 parcours Tèrra Aventura à Orthez, Monein et Mourenx.

Nous avons lancé une révision de notre plan local de randonnée. Pour financer cette étude des subventionnements ont été demandés auprès de l’Union Européenne (fonds Leader) et du Département des Pyrénées-Atlantiques.

Enfin, je tiens à féliciter Claude Davancens à qui nous avons confié l’illustration de cette affiche très réussie (cliquez dessus pour la voir en entier).

Quel que soit votre niveau et votre envie, dimanche, entre gave et côteaux vous trouverez la randonnée qui vous plaît. A dimanche !

Nouveau pôle culturel : Mourenx toujours plus ouverture sur la culture

Nouveau pôle culturel : Mourenx toujours plus ouverture sur la culture

Samedi soir vous étiez nombreux pour l’inauguration du pôle culturel de la ville de Mourenx.

Avec Olivier Mounolou, notre adjoint en charge de la Culture, les élu·e·s et le monde associatif et culturel nous avons découvert ce lieu de la pratique musicale et artistique installé dans l’ancienne école maternelle Victor Hugo, rue Gaston de Foix.

Ce pôle accueille trois associations engagées dans la transmission artistique et culturelle : l’école de musique, ADEMA et Iberia cultura.

Après un an de travaux et 600 000 € financés en totalité par la ville, l’ancienne école a été entièrement réhabilitée dans une démarche éco-responsable énergétique et thermique. Le lieu offre des conditions idéales aux associations, et à leurs membres, avec des salles de cours et une salle de spectacle de 200 m² travaillées avec un acousticien. Lieu des cultures actuelles, un studio est même dédié à la musique assistée par ordinateur.

Ce pôle permettra le rayonnement des associations et de leurs univers propres avec une saison culturelle des plus riches et qui fait la part belle à l’éducation des jeunes.

La soirée s’est poursuivie avec un spectacle en commun.

Après la salle Daniel Balavoine, avec le MI[X] et ses différentes entités, notre ville et notre territoire sont sources de création et de partage de toutes les cultures et pour tou·te·s !

« Cartographie des mémoires » pour la Journée du Patrimoine de Mourenx

« Cartographie des mémoires » pour la Journée du Patrimoine de Mourenx

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, le service Culture de la ville de Mourenx et les artistes de la compagnie des arts du spectacle « Des Vents et Marées » vous proposent cinq balades sonores et visuelles.

Ils vous donnent rendez-vous devant la Galerie d’Art du MI[X], ce samedi pour un départ à 11 h et 15 h pour vous présenter leur démarche et vous accompagner dans cette découverte originale (et gratuite) de notre ville… 

« Cartographie des mémoires » est un projet participatif autour de la mémoire de notre territoire et de celles et ceux qui le conçoivent. Depuis un an, la compagnie a rencontré des associations et structures mourenxoises pour parler de leurs quotidiens et de Mourenx.

A partir de ces témoignages, ils ont imaginé cinq promenades-fictions, de 1 h 30, réalisées sur-mesure pour notre ville. Celles-ci seront ensuite disponibles toute l’année.

Passionnante et unique, l’histoire de Mourenx et de ses habitant·e·s reste malheureusement encore peu connue. Par ce projet, mêlant petites et grandes histoires, l’objectif est de permettre aux Mourenxois·es, et autres, de traverser 60 ans de vie de notre ville et de son bassin.

A 14 h 30, toujours à la Galerie d’Art les plus jeunes (dès 10 ans) sont invités « A la découverte du cyanotype » cet ancien procédé photographique.

La transmission de notre histoire singulière nous est importante. Ainsi, avec la réhabilitation du Belvédère, nous souhaitons valoriser et porter à la connaissance du plus grand nombre notre histoire commune et le riche patrimoine qui la compose. Tout·te Mourenxois·e à une histoire à raconter, nous avons tou·te·s des histoires à apprendre.

Renseignements et inscriptions : Guichet Culture de la ville de Mourenx : culture@mourenx.fr | 05 59 60 73 03