Posté dans Culture & Jeunesse
3,1 M€ pour la restructuration du self du lycée Fébus à Orthez.

3,1 M€ pour la restructuration du self du lycée Fébus à Orthez.

Il y a quelques mois je déjeunais au self du lycée Fébus à Orthez, avec les représentants des professeurs et parents d’élèves et en présence de son proviseur, Philippe Dubourg.

Au menu : les conditions de travail des agents dans une plonge étriquée, les longues files d’attente les lycéens en entrant et en sortant du self rendant la pause déjeuner en véritable course contre la montre ! Des conditions générant pour toutes et tous, stress et retards répétés.

Après avoir porté le dossier auprès du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine notre assemblée se prononce aujourd’hui sur la situation du self et propose une restructuration de la restauration à hauteur de 3,1 millions d’euros.

Elle le fait dans le cadre d’un Plan Pluriannuel d’Investissement, rappelant que « le lycée est le lieu par excellence de la qualification et de la réussite scolaire. Préparer le lycée de demain, c’est prendre en compte le contexte économique, social, culturel et démographique de la Région, en évolution constante.

La Région a en charge la construction, l’aménagement, l’entretien, l’équipement et le fonctionnement des 296 lycées publics, y compris maritimes et agricoles, de même que des Établissements Régionaux d’Enseignement Adapté. Ils sont l’univers quotidien de près de 200 000 lycéens, et représentent un patrimoine de plus de 4 millions de m2 . Tout doit contribuer à proposer aux jeunes néo-aquitains une offre éducative performante, pour en faire des citoyens aptes à s’insérer dans la vie active. Il s’agit d’améliorer la qualité des locaux, leurs dimensions, leur agencement, les équipements des ateliers, ainsi que des salles spécialisées et la qualité des locaux d’accompagnement comme les demi-pensions, les CDI ou résidences lycéennes. Ces investissements concernent donc aussi les conditions de travail des adultes participant à l’acte pédagogique dans les établissements. L’ensemble des actions menées sur les bâtiments cible le développement humain, en favorisant de bonnes conditions d’études et de travail ainsi qu’une consommation énergétique maîtrisée, responsable et vertueuse. » 

Au delà de la restauration, cet investissement important consolide le lycée Fébus sur son territoire et rappelle l’attachement de la Région à ses options culturelles.

Culture et Handicap autour de l’agence éclat au MI[X]

Culture et Handicap autour de l’agence éclat au MI[X]

Le MI[X] accueille aujourd’hui les acteurs culturels sur le thème du handicap et des structures culturelles. L’agence régionale « écla » (écrit cinéma livre audiovisuel) est à l’initiative de l’organisation de cette journée.

La façon dont les acteurs culturels se représentent le handicap, l’accessibilité des collections et des services ont fait l’objet de larges débats et témoignages. La culture est un droit fondamental. Nous avons le devoir de lever les obstacles pour permettre à toutes les personnes en situation de handicap d’avoir accès à la culture, de pouvoir être spectateur ou lecteur, comme acteur ou auteur.

Nous devons dépasser l’obligation faite par la loi, les normes, pour aller plus loin. « La culture ce n’est pas du superflu c’est fondamental. C’est un droit et un droit ne se discute pas » rappelle Cécile FERREIRA du conseil départemental de la Gironde.

Matthias FEKL inaugure le MI[X]

Matthias FEKL inaugure le MI[X]

Le MIX vient d’être inauguré par Matthias FEKL, secrétaire d’état. C’est à la fois une formidable vitrine pour notre territoire et en même temps un équipement structurant, le poumon de la culture et des savoirs.
Dans un contexte où notre pays, la France, est confronté à l’obscurantisme nous rallumons les lumières : celle des liseuses à la médiathèque, celle des projecteurs au cinéma et au théâtre, celle des spots à la galerie d’art contemporain, celle des écrans de la cyber base et de Lacq-Odyssée.
Les politiques que nous menons favorisent l’accès à la culture en direction de publics qui y sont parfois éloignés. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir des livres à la maison et pourtant c’est un facteur d’émancipation, de réussite et d’intégration. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un soutien à la maison pour ses apprentissages à l’école, un soutien pour les devoirs.

Posté dans Culture & Jeunesse
Fébus : des enseignements à défendre !

Fébus : des enseignements à défendre !

C’est un rapport de la cour des comptes qui a mis le feu aux poudres.

Le Recteur a annoncé vouloir retirer toutes les options non obligatoires dans les lycées de notre région. Le rapport de la cour des comptes pointe du doigt le coût de ces options au plan national. Ce que je trouve choquant s’agissant de l’éducation, de l’instruction, du développement de nos enfants.

Tout ce qui n’est plus du tronc commun serait supprimé.

Le Latin et les Arts pour le Lycée Fébus d’Orthez avec toutes les options : cinéma, théâtre, arts plastiques, latin…

Ce qui aujourd’hui représente la colonne vertébrale du lycée Fébus d’Orthez : sur 98 internes, 90 sont concernés par ces options.

Nombre de lycéens décrochent ici leur Bac par cette passion des arts. Ils y trouvent leur épanouissement, se construisent. En ces temps où l’obscurantisme refait surface nous devons plus que jamais affirmer notre attachement à ces enseignements, les défendre au lieu de les pointer du doigt comme le fait la chambre régionale des comptes suivie par l’éducation nationale.

Nos jeunes ont du talent!

Nos jeunes ont du talent!

Ce jeudi 15 octobre la ville de Mourenx a signé une convention avec « Nos Quartiers ont des Talents » en faveur des jeunes diplômés en recherche d’emploi.

Mourenx est la première commune du Département à s’engager dans ce dispositif.

Les jeunes diplômés, à partir de Bac +3, auront la possibilité désormais de s’appuyer sur des parrains et marraines de l’emploi. Ils pourront ainsi profiter de leur réseaux et conseils dans leur recherche d’emploi.  Parfois issus de familles modestes, sans trop de relations, ils ont  le mérite d’avoir fait des études mais ont du mal à décrocher un premier emploi, à mettre un pied dans l’entreprise, faute de réseaux.

Leur ouvrir les réseaux des entreprises, leur donner accès aux offres non publiées par pôle emploi, les aiguiller dans leur recherche c’est l’objectif poursuivi par la municipalité de Mourenx.

Ils auront maintenant un contact direct dans l’entreprise.

D’autres dispositifs seront prochainement proposés au jeunes jusqu’au Bac +2, y compris ceux qui ont décroché sans obtenir de diplôme.

Notre action est volontariste. Nous voulons leur donner toutes les chances de réussir dans la vie. Il manque parfois le petit coup de pouce, nous nous efforçons de leur donner.